Histoire coloniale et postcoloniale

Les violences de l’OAS

publié le 12 février 2016
 
René Jannin : « L’OAS, une sorte de syndicat du crime »

La déposition de l’ancien préfet de police d’Alger au procès de Raoul Salan.

 
La feuille de route de l’OAS par le général Salan (février 1962)

l’instruction n° 29 / OAS du 23 février 1962

 
Alger, fin mars 1962, l’OAS fait la guerre à l’armée française

« officiers, sous-officiers et soldats, à partir du jeudi 22 mars 1962 à 0 heure, seront considérés comme des troupes au service d’un gouvernement étranger »

 
Les racines franquistes du putsch de 1961 et de l’OAS, par Gilles Manceron

les franquistes ont apporté leur soutien aux partisans de « l’Algérie française »

 
L’assassinat de Roger Gavoury par l’OAS en mai 1961

premier haut fonctionnaire français victime de l’organisation terroriste

 
Les commandos Delta et l’OAS, un suicide collectif

l’OAS, un véritable suicide collectif

 
“Al-gé-rie fran-çaise !”

l’Algérie française agonise et Oran est en flammes