L’Anpromevo : Association nationale pour la protection de la mémoire des victimes de l’OAS

publié le 6 mai 2006 (modifié le 8 octobre 2019)

L’association a été déclarée à la préfecture de police le 7 avril 2006.
Voici quelques extraits de ses statuts :


ARTICLE 1er : Constitution et dénomination

Entre les soussignés

Thierry Basset, Jean-François Gavoury, Safia Hammoutène, Jean-Philippe Ould Aoudia, Madeleine Ould Aoudia,

il est fondé une association, régie par la loi du 1er juillet 1901 modifiée relative au contrat d’association, ayant pour dénomination : Association nationale pour la protection de la mémoire des victimes de l’OAS, dite « ANPROMEVO ».


ARTICLE 2 : Objet

Cette association a pour buts :

  • d’assurer, par les voies et moyens strictement conformes aux dispositions des lois et règlements en vigueur, la protection de la mémoire de l’ensemble des victimes - décédées, disparues ou survivantes, quelle que soit ou ait été leur nationalité - des crimes, tentatives de crimes, attentats et actes terroristes commis par les membres ou au nom de l’Organisation armée secrète (OAS) ;
  • de participer, en l’accompagnant ou en l’encadrant, à la défense des intérêts tant matériels que moraux des parents et enfants des victimes de ladite organisation, sur demande formulée à titre individuel ou collectif ;
  • de prévenir, de quelque manière que ce soit, les atteintes à l’honneur et à la dignité des victimes de l’OAS et de célébrer leur souvenir pour celles d’entre elles qui sont décédées ;
  • de développer toutes initiatives tendant à établir ou restaurer la vérité historique des faits imputables à l’OAS, qu’ils aient été commis en Algérie ou sur l’actuel territoire national, et, à tout le moins, de lutter contre toute forme de révisionnisme ou de négationnisme dont ils ont été, sont ou pourraient être l’objet.


ARTICLE 3 : Siège social et adresse électronique

Le siège social est fixé à Paris, 106 rue de Lourmel (75015).
L’association a pour adresse électronique : anpromevo@noos.fr.