Perpignan, 24 nov. 07 : hommage à toutes les victimes de la guerre d’Algérie

publié le 18 novembre 2007 (modifié le 22 novembre 2007)

Samedi 24 novembre 2007 à Perpignan :

  • 11h : conférence de presse à la Bourse du travail, avec la participation de Olivier Dartigolles (PCF), Mouloud Aounit, Henri Pouillot, Anne Savigneux (MRAP), Fatima Besnaci (Harkis et Droits de l’Homme), Michel Tubiana (président d’honneur de la LDH),
  • de 14h à 16h, Place de la Victoire (en face le Castillet) : prises de parole de personnalités nationales, entrecoupées de lectures de textes et d’intermèdes musicaux.

HOMENATGE A TOTES LES VICTIMES DE LA GUERRA DE ALGERIA
HOMENAJE A TODAS LAS VICTIMAS DE LA GUERRA DE ALGERIA




Dimanche 25 novembre, aura lieu l’inauguration du « mémorial national des disparus » érigé au couvent Sainte-Claire de Perpignan. Son intitulé est trompeur, puisque n’y figureront que les noms de « Français d’Afrique du Nord » morts sans sépulture entre 1954 et 1963. Il ne pouvait qu’en être ainsi, dès lors que sa conception était confiée par le sénateur-maire UMP de Perpignan Jean-Paul Alduy au Cercle algérianiste, organisation de nostalgiques de l’Algérie coloniale. Ce qui est grave, c’est que ce monument instrumentalise les mémoires et les souffrances réelles et légitimes de certaines victimes européennes alors qu’il en occulte d’autres. Avec ce mémorial, tous les ingrédients idéologiques sont présents pour enflammer une nouvelle guerre des mémoires, pour diviser et attiser la haine et le communautarisme.

Tout au contraire, un mémorial installé sur un espace public, s’inscrivant dans une démarche de réconciliation et de paix, devrait rendre hommage à toutes les victimes de la guerre d’Algérie.

C’est ce que réclament vingt-et-une organisations départementales et trente-et-une organisations nationales opposées au « mur-musée » de la Mairie de Perpignan et du cercle Algérianiste.

Elles appellent à un rassemblement à Perpignan le samedi 24 novembre à 14h Place de la Victoire (en face le Castillet).

Des prises de parole de personnalités nationales, alterneront avec des lectures de textes et des séquences musicales.


Le Collectif « Non au musée de la Mairie de Perpignan à la gloire de la colonisation »

AFMD-DT66, AFPS 66, ANACR 66, ANCAC 66, ARAC 66, ASTI 66, ATTAC 66, CFDT Interco 66, Coup de Soleil des P-O, CGT UD 66, France El Djazaïr, FSU 66, LCR 66, LDH 66, Mouvement de la Paix 66, MRAP 66, UNSA 66, PCF 66, SURVIE 66, Verts 66, Femmes Solidaires 66.

Les organisations nationales

Anciens Appelés en Algérie contre la guerre, Les Amis de Max Marchand, de Mouloud Feraoun et de leurs compagnons, Au nom de la mémoire, Association des combattants de la cause anti-coloniale (ACCA), Association Harkis et Droits de l’Homme, Association nationale pour la protection de la mémoire des victimes de l’OAS (ANPROMEVO), Association des Marocains en France (AMF), Association des travailleurs maghrébins en France (ATMF), Association républicaine des anciens combattants (ARAC), ATTAC-France, Collectif du Volvestre (31), Comité Vérité Justice pour Charonne, Coup de soleil, Diversi-T37, Fédération IFAFE, France-Algérie, FSU, Jeunes radicaux de gauche (JRG), Ligue des droits de l’Homme (LDH), Ligue communiste révolutionnaire (LCR), Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (MRAP), Mouvement de la paix, Mouvement des jeunes socialistes (MJS), MJCF, Parti communiste français (PCF), Réseau international Frantz Fanon, SURVIE, UNEF, UNSA, UNSA Education, Union Peuples et cultures.

HOMMAGE A TOUTES LES VICTIMES DE LA GUERRE D’ALGERIE