conférence, le 24 avril 2015, avec le soutien de la LDH de Toulon

Le centenaire du génocide des Arméniens

publié le 13 avril 2015 (modifié le 23 décembre 2019)

Il y a un siècle, le 24 avril 2015, débutait — après de premiers massacres de masse en 1895 et 1908 — l’un des premiers génocides du xxe siècle [1] : celui des Arméniens de l’empire ottoman. En un an, il y eut près d’un million et demi de victimes, la presque totalité de la communauté. De nombreux États ont reconnu cette réalité — la France l’a fait en 2001. La Turquie n’a pas reconnu ce génocide et elle a réagi aux pressions en ce sens, par la voix de son ministre des Affaires étrangères, qui a conseillé à la France en octobre 2011 d’« affronter son passé colonial avant de donner des leçons aux autres pays ». La section de la LDH de Toulon se joint aux manifestations mémorielles organisées par Operanenir, Abriss Club et par le Théâtre occitan.

Vendredi 24 avril 2015, à l’Espace Comedia, 10 Rue Orves (Mourillon), 83000 Toulon
Tél : 04 94 42 71 01

  • 17h  : conférence de Jean-François Principiano :

Les causes et les caractéristiques du génocide arménien de 1915

Il y a 100 ans, le 24 avril 1915, débutait à Constantinople le premier génocide de XXe siècle. Il va faire environ 1,5 million de victimes dans la population arménienne de l’empire turc. Télégramme du Ministre de l’intérieur Talât-Pacha à la gendarmerie turque avril 1915 : « Le gouvernement a décidé de détruire tous les Arméniens résidant en Turquie. Il faut mettre fin à leur existence, aussi criminelles que soient les mesures à prendre. Il ne faut tenir compte ni de l’âge, ni du sexe. Les scrupules de conscience n’ont pas leur place ici ».

De nombreux Arméniens rescapés des massacres de 1915 ont débarqué à Marseille et se sont établis en France. Leurs descendants sont aujourd’hui entre 300.000 et 500.000, dont 25 000 dans le Var.Dans cette conférence illustrée, J-F Principiano, Historien, journaliste au quotidien La Marseillaise et directeur artistique d’ Opéravenir, analyse les causes et les caractéristiques de ce génocide.

Conférence : Jean-François Principiano.
Lecture d’extraits du livre d’Henry Verneuil Mayrig : André Neyton.
En collaboration avec l’Association Varoise des Arméniens.
Entrée libre - Durée : 1 h 15 - Suivi d’un débat
[ La conférence sera suivie d’un apéritif-échange offert par l’association Opéravenir ]

  • 20h45 : projection de Aghet , film de Eric Friandler

Basé sur de nombreux documents, il traite du génocide des Arméniens pendant la Première Guerre mondiale par le parti « Jeunes-Turcs » gouvernant l’Empire ottoman.
Le film se présente sous la forme de témoignages de personnalités de l’époque - diplomates américains et allemands, médecins, enseignants, journalistes, survivants…

Film de Eric Friandler (Allemagne) 2010
Grand prix du film documentaire en Allemagne en 2010
Durée : 90 min. Entrée libre

[1Le premier génocide du xxe siècle semble être celui des Hereros par les Allemands, entre 1904 et 1908, en Namibie.